Comparateur

I’d like to learn more about Campaign Creators!

À Lire

Télétravail et Covid-19: bilan du deuxième confinement

Par Pierre-Luc Gervais

Ce jeudi 12 novembre, lors du point d'étape sur les 15 premiers jours du deuxième confinement, la ministre du Travail Elisabeth Borne, présente aux côtés du Premier ministre, s'est réjouie :

« 45 % des salariés du privé ont télé-travaillé la semaine dernière, dont 23 % à temps complet ».

répartition du télétravail par secteur

Dans le secteur public, hors éducation nationale, police et gendarmerie, 40 % des fonctionnaires de l'Etat s’y sont mis et la durée moyenne de télétravail observée la semaine dernière est de 3,7 jours contre 2,7 la semaine précédente. Et elle a appelé à poursuivre les efforts.

 

Mais, en réaménageant son bureau à la maison, le télétravailleur se retrouve aussi avec quelques dépenses en plus : fournitures de bureau…

Mais aussi des frais plus conséquents, comme les frais de connexion Internet.

 

En effet, une chose est sûre, la facture Internet, la consommation d’électricité et de chauffage, habituellement à la charge de votre société, se retrouvent déduites de votre porte-monnaie !

 

Si l’article L. 1222-9 du Code du Travail stipule que le télé-travailleur a les mêmes droits que le salarié qui exécute son travail dans les locaux de l’entreprise, en vertu de l’égalité de traitement entre les salariés, ces dépenses doivent être prises en charge par l’employeur. Mais pour la facture Internet, ainsi que celle du chauffage ou d’électricité, c’est plus compliqué !

 

Il faudrait démontrer qu’il y a un surcoût directement lié à l’exercice de son activité professionnelle en son domicile. Ce qui n’est pas évident !

Depuis plusieurs semaines, patronat et syndicats sont en négociation concernant les règles encadrant la pratique du télétravail, et parmi les ponts abordés, la question des frais remboursés (ou non) par l’employeur. On en saura un peu plus quand leurs conclusions seront rendues le 23 novembre 2020.

 

En attendant voici quelques conseils éco-gestes pour réduire votre consommation d’énergie en télétravail.

  1. Aérez votre habitation avant de commencer à travailler.
  2. Diminuez votre chauffage ou maintenez une température confortable.
  3. Optez pour un ordinateur portable.
  4. Éteignez votre écran quand vous prenez une pause.
  5. Profitez au maximum de la luminosité naturelle.
  6. Désactivez les fonctions localisation, Wi-Fi, et Bluetooth de votre poste.
  7. Choisissez le bon équipement.
  8. Changez de fournisseur d’énergie.

La chaleur se diffusant moins bien dans un environnement humide, il est donc important de bien aérer votre habitation pour évacuer l’humidité. De plus, avec un peu d’air frais, vous serez d’attaque !

Le corps humain s’accommode parfaitement à une température ambiante de 19 ou 20 °C. Et par souci d’économie ou d’écologie, vous pouvez encore réduire un peu plus votre chauffage, en le réglant sur 17 °C.

Et comme se chauffer à l’électricité coûte plus cher que de se chauffer au gaz ou au mazout, évitez donc, si possible, les radiateurs électriques.

Plus puissant, et branché sur secteur en permanence, un ordinateur de bureau, « desktop », est plus énergivore. Ainsi, il est préférable d’utiliser un ordinateur portable, pour effectuer votre travail à domicile, si possible.

Lors d’une absence de 10 ou 15 minutes ou lors de votre pause de midi, mieux mettre en veille votre poste de travail. Et réglez ses paramètres pour qu’il se mette en veille automatiquement au bout de quelques minutes d’inactivité. C’est aussi une précaution sécuritaire, toujours utile pour garder vos dossiers confidentiels.

Préférez la luminosité naturelle à celle de vos lampes dans la journée, sinon utilisez des ampoules basse consommation ou LED.

Quand vous ne vous en servez pas, mieux vaut désactiver ces fonctions.

Ils existent des labels environnementaux permettant d’identifier les appareils performants et économes en énergie : Écolabel Européen, EPEAT, Écolabel Nordique, Ange bleu et TCO. Choisissez vos appareils selon ces critères.

Pour réduire vos factures d’énergie, peut-être que vous serez amené à changer de fournisseur.

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les tarifs proposés par des fournisseurs alternatifs sont souvent plus intéressants : prix fixe, tarif indexé avec réduction sur le prix du kWh, abonnement heures pleines/heures creuses moins cher…

Comparer toutes les offres pour trouver celle qui vous correspond le plus en utilisant l'intelligence artificielle du comparateur Deconseil.Nouveau call-to-action

 

Tags: Fournisseur d’électricité, télétravail