COMPARATEUR
suivre consos linky
À Lire

Que signifie la classe énergie d'un logement ? 

Par Deconseil - Comparateur d'électricité

La classe d’énergie d’un logement est un indicateur de consommation énergétique incontestable. Elle s’affiche sous la forme de lettres de l’alphabet. Ainsi, la classe énergie est un outil permettant de diagnostiquer la performance énergétique d’une maison ou d’un appartement. Un élément à considérer avant l’achat ou la location d’un bien immobilier. Alors comment fonctionne la classe énergie ? Comment la calculer et l’interpréter ?  


Ne perdez plus d'argent. Payez ce que vous consommez.

Economisez jusqu'à 250€/AN en trouvant le fournisseurs d'électricité qui correspond le mieux à votre consommation quotidienne. 💸

En savoir plus

 

Qu'est-ce que la classe énergie d'une maison ? 

La classe énergétique d’un logement est une indication utile dans l’anticipation de la consommation énergétique annuelle d’une maison. Étant directement liée avec le DPE (diminutif de Diagnostic de Performance Énergétique),  elle s’affiche en kWh/m² an et se matérialise par l’étiquette énergie.

 

Etiquettes-energie-climat

 

À savoir que la transmission de ces informations est obligatoire pour chaque propriétaire lors des transactions immobilières ou de la mise en location de biens. Cette obligation se base sur le fait que l’acheteur ou le locataire est en droit de connaître la performance énergétique de la maison avant l’achat ou la location. Comme nous le verrons plus tard dans cet article, le DPE requiert de recourir à un professionnel et prendre en considération certains critères bien spécifiques.

Réaliser un diagnostic tous les 10 ans afin d’inspecter la quantité d’énergie consommée d’une façon régulière. Cette étude spécifique est également nécessaire lors d’un projet de construction du fait qu’elle consiste à préciser et analyser la situation, ainsi qu’à délimiter avec précision quels types de travaux mettre en œuvre en priorité.  

 

L'indice de mesure de la classe énergie

Lors de l’accomplissement du DPE, la maison possède une étiquette énergétique dont le niveau s’indique par une lettre. De ce fait, 7 lettres de l’alphabet sont employées pour déterminer et caractériser la performance constatée. Cette lettre représente des données et sert d’estimation sur des besoins de travaux immobiliers ou, a contrario, de savoir que le bien va donner la possibilité d’effectuer des économies efficaces de chauffage.   

L’importance de la classe d’énergie est également valable dans l’établissement de la valeur du bien. Cela dit que plus la lettre notée lors du diagnostic est d’un haut classement, plus la valeur du bien se montre importante. Selon les régions, l’étude des écarts allant de 3 à 19 % sur un même type de logement affichant une étiquette énergétique distincte.       

       

Nouveau call-to-action

                     

Comment s'établit le classement énergie ? 

La lecture de la classe énergie s’avère aisée et très pratique. Cette régularisation consiste également à réaliser une comparaison des performances énergétiques des deux ou plusieurs logements.

Elle comprend 7 notes allant de A à G en ordre décroissant, c’est-à-dire, la lettre A représente le logement le plus économe tandis que la lettre G symbolise le logement gourmand en énergie.

À savoir que la consommation de l’énergie est calculée en kWh/m2 par an. En plus de ces paliers, un dégradé de couleur allant du vert au rouge s’expose également pour que l’étiquette énergétique soit plus lisible. 

Concernant les émissions de gaz à effet de serre, elles s’expriment en « kg eq CO2/m2 » par an. Elles possèdent une liaison directe avec la consommation de chauffage, surtout si la maison ou l’appartement est doté des systèmes de chauffage fonctionnant au départ d’énergies fossiles. Ainsi, plus le chauffage repousse du dioxyde de carbone, plus le classement rejoindra la lettre G.               

  

Que signifie les lettres de classe énergie A, B, C, D, E, F, G  

Bien que des symboles équivoques soient disponibles pour déchiffrer l’étiquette énergie, se faire une idée précise de ce que signifient ces indications ne se montre pas toujours facile. Afin d’éviter de se tromper sur l’interprétation, il est fortement recommandé de faire intervenir un diagnostiqueur immobilier certifié. Il est également important de se baser sur la traduction concrète de la classe énergie présentée dans le tableau suivant.   

 

Classe énergétique 

Consommation énergétique du logement 

Performances énergétiques 

Coût annuel de fonctionnement pour un logement de 100m² 

A 

Moins de 50 kWh/m² par an. 

Logement très économe en énergie, indication d’une excellente performance énergétique. 

Inférieur à 250€ 

B 

Entre 51et 90 kWh/m²par an 

Logement économe en énergie indication d’une très bonne performance énergétique. 

251 à 500 € 

C 

Entre 91et 150 kWh/m² par an. 

Logement procurant une économie en énergie satisfaisante, indication d’une bonne performance énergétique. 

501 à 750 € 

D 

Entre 151et 230 kWh/m² par an. 

Logement avec une consommation d’énergie remarquable mais améliorable. Encore une indication d’une bonne performance énergétique. 

751 à 1150 € 

E 

Entre 231et 330 kWh/m² par an. 

Logement à consommation moyenne. Ainsi, c’est une indication d’une performance énergétique moyenne également. 

1151 à 1650 € 

F 

Entre 331et 450 kWh/m² par an. 

Logement énergivore à forte consommation énergétique, indication d’une faible performance énergétique. 

1651 à 2250 € 

G 

Supérieur à 450 kWh/m² par an. 

Logement extrêmement gourmand en énergie, indication d’une très mauvaise performance énergétique. 

Supérieur à 2250 € 

     

 

Comment calculer l'étiquette énergie de son logement ? 

La manière la plus sûre pour bien connaître l’étiquette énergétique d’un domicile est de recourir à un expert qui effectuera un DPE total de l’appartement ou de la maison. L’atout majeur de cette option est le fait que ce professionnel, appelé diagnostiqueur immobilier, maitrise le calcul de la consommation énergétique primaire.  

Pourtant, une autre alternative est possible pour faire intervenir un professionnel. Cela requiert l’utilisation des factures énergétiques et l’accomplissement des calculs sur une période de 12 mois.  

Nouveau call-to-action

La première action à faire est l’addition des KWH EP des heures pleines et des heures creuses inscrites sur la facture annuelle. Dans le cas où l’ensemble du logement fonctionne à l’électrique, le calcul du résultat obtenu nécessaire est de 70%. À contrario, au cas où la maison ne comporte qu’un chauffe-eau, le calcul utile n’est que 16% de la somme. Ainsi, les calculs varient en fonction du matériel électrique utilisé. Ensuite, il faut diviser le résultat par la surface du logement en mètre carré. Pour terminer, il suffit de déterminer la situation du logement concerné dans la tranche de l’étiquette énergétique. Afin d’obtenir un résultat garanti lors des calculs de l’énergie primaire, des applications en ligne existent.            

Le calcul proprement dit de l’étiquette énergie est insuffisant. Des dizaines de critères ayant des impacts directs sur la classe énergie sont également à prendre en compte. Parmi eux, les plus éléments principaux se montrant les déterminants sont : 

  • les matériaux de fabrication et les caractéristiques de l’isolement de la maison ou de l’appartement 
  • les équipements énergétiques utilisés dans le logement  
  • les modes de régulation de ces équipements.  

 

Impact de la classe énergie d'un logement sur son prix 

Si la classe énergie s’avère aujourd’hui un critère à ne pas négliger dans les biens immobiliers, c’est parce qu’elle a la capacité d’influer directement la facture d’énergie.

En outre, un logement classé en G consomme beaucoup plus d’énergie par rapport à un logement de classe énergie A.

Ainsi, le résultat présenté sur la facture se montre équivoque. Si deux ménages consomment d’énergie de la même façon, l’un résidant dans un logement de classe énergie A payé 300 € de facture d’électricité, tandis que l’autre habitant dans une habitation de classe énergie G devra payer un montant de 3 000 €. C’est ainsi qu’il est fondamental de bien choisir un logement bien classé en termes d’énergie.  

 

Comment bien optimiser sa facture d'énergie ? 

Les consommateurs ont la possibilité d’optimiser les performances énergétiques de leur logement en réalisant des bonnes pratiques.

Parmi eux, les plus adaptées sont l’isolation de la maison ou de l’appartement et le changement de fournisseur d’énergie au cas où celui-ci ne se montre pas très avantageux. Ces méthodes ne nécessitent pas d’engager des sommes importantes par rapport à certaines autres.           

 

Pensez à bien isoler votre logement 

L’isolation du logement est l’une des premières mesures à prendre consiste si on veut optimiser sa facture d’énergie. Elle vise à empêcher la chaleur de déperdre à l’extérieur. Cela nécessite l’adoption des petits gestes malins :    

 

  • Bien entretenir le toit : Un tiers de la chaleur échappant est causé par une toiture mal isolée. Ainsi, il est fondamental de prioriser le toit dans l’isolation du logement en isolant directement les combles de cet élément. Concernant les matériaux, opter pour la laine de verre à faible conductivité est une solution efficace. 
     
  • Isolation des murs : bien que cette méthode soit onéreuse, elle se montre efficiente du fait que 25 % des pertes de chaleur sont issues des murs mal entretenus. Cela exige un vrai savoir-faire de sorte qu’il soit fortement recommandé de faire appel à un professionnel. Pourtant, le propriétaire du logement doit souvent vérifier si les mûres affichent des trous et des fissures.   
     
  •  Isolation des tuyaux : il s’agit de l’isolation les tuyaux de chauffage joignant les radiateurs à la chaudière afin d’éviter les déperditions d’énergie.     

 

Changer de fournisseur d’électricité avec Deconseil 

Depuis la libéralisation du marché d’énergie en France, l’offre se montre pléthorique de façon que les consommateurs soient fréquemment désorientés au moment de passer à l’acte de choix d’un fournisseur. C’est ainsi que Deconseil est à la disposition du public afin de l’aider à comparer les fournisseurs d’électricité et de gaz. Ce site sert également de guide pour que l’intéressé puisse trouver l’offre la plus ajustée à son profil consommateur.          

 

Nouveau call-to-action

Tags: Loi et réglementation