COMPARATEUR
suivre consos linky
À Lire

Comment choisir son chauffage pour faire des économies d’énergie ?

Par Deconseil - Comparateur d'électricité

À l’ère actuelle, les économies d’énergie demeurent a u cœur des préoccupations dans la vie de tous les jours. Certains usages quotidiens sont conçus pour qu’ils disposent de performances dans la réduction au maximum de la consommation énergétique. Le chauffage figure parmi les éléments essentiels au logement, généralement, il représente plus de la moitié de la consommation énergétique annuelle. Dès lors, sur quels critères s’appuyer pour choisir le chauffage permettant de se chauffer tout en économisant d’énergies ?

 

Ne perdez plus d'argent. Payez ce que vous consommez.

Economisez jusqu'à 250€/AN en trouvant le fournisseur d'électricité qui correspond le mieux à votre consommation quotidienne. 💸

En savoir plus

 

Quels sont les coûts pour les différents types de chauffage ?

Le chauffage se décline sous plusieurs systèmes correspondant chacun à un besoin bien défini. Leurs prix sont déterminés selon leurs performances et leurs fonctionnements. En matière de coût global, le chauffage électrique et le chauffage au gaz passent pour les plus avantageux. Cette analyse repose sur la considération de certains facteurs, à savoir, les dépenses de fonctionnement, l’entretien des installations, le renouvellement, le coût des équipements et surtout le mode de chauffage. Ils sont abordables en rapport qualité/prix. Qu’on opte pour le chauffage électrique ou le chauffage au gaz, la facture d’énergie à payer au fournisseur varie selon la consommation, les caractéristiques, la taille et l’isolation de l’habitation.
Le chauffage électrique


L’atout majeur du chauffage électrique se montre par un investissement de départ relativement modéré. Le coût de sa mise en place n’implique que le prix des radiateurs et leur installation dans l’habitation. Ainsi, il est caractérisé par l’absence d’obligation de maintenance et sa facilité d’entretien. En outre d’être simple, la mise en place du chauffage électrique ne figure aucun risque d’intoxication ou d’explosion. Plus encore, elle offre la possibilité de bénéficier d'un crédit d’impôt pour l'installation d’un système de régulation du chauffage.


Malgré les idées reçues concernant la hausse consommation du chauffage électrique, des solutions existent pour résoudre ce problème. Il s’agit des dispositifs tels que les thermostats d’ambiance, les modes confort et éco, la programmation du chauffage, … etc… Ils sont disponibles sur le marché pour la régularisation de la consommation énergétique de l’appareil. Les thermostats programmables et de systèmes à accumulation qui les composent favorisent les économies sur le facture de chauffage allant jusqu’à 45 %.


Le chauffage électrique, et à plus forte raison, la consommation d'un chauffage électrique demeure plus adapté aux petits logements bien isolés. Il possède une performance élevée en termes de confort thermique grâce aux radiateurs. Il permet le réglage de la température précisément en évitant le sur-chauffage, ainsi que de système de programmation. Mais la consommation d'un chauffage électrique ne se montre pas idéal en écologie, il s’agit d’une énergie fossile et polluante.


Le chauffage au gaz

En plus d’être plus écologique, le chauffage au gaz est sans doute plus économique que l’électricité. Bien que son installation implique un investissement plus lourd, il dispose d'une bonne efficacité énergétique qui permet la moindre consommation. Ceci dit, il est beaucoup moins cher au kWh. De ce fait, dépenser plus pour une bonne installation de chauffage au gaz s'avère bénéfique car ceci favorise les économies plus tard. Le prix de l’abonnement de gaz, ainsi que l’investissement initial dans la chaudière semblent onéreux mais ils sont très rentables à long terme. Plus encore, l’obtention des subventions est possible pour adapter les mises en place chauffage au gaz à minimum de coût.


Les dépenses liées au gaz concernent le prix de la chaudière, les dépenses dans l’installation de la tuyauterie et des radiateurs. L’utilisation du chauffage au gaz exige également l’entretien régulier de la chaudière.


Opter pour le chauffage au gaz demeure un véritable bon plan en termes de confort thermique. En plus de sa capacité à éviter l’asséchement de l’air, il procure une chaleur uniforme. De nos jours où la technologie ne cesse pas d’innover, la plupart des installations de chauffage au gaz offrent un réglage de la température par thermostat. Cette performance permet le contrôle de la température d’une façon précise. Le chauffage au gaz est plus adapté au chauffage des grandes surfaces. Il exige le raccordement du logement au réseau afin de bénéficier du gaz de ville. Ainsi, le chauffage au gaz n’est pas très idéal pour une habitation située dans la campagne.


Installer un nouveau chauffage ?

Comme mentionné plus haut, le chauffage électrique est moins coûteux en installation par rapport au chauffage au gaz, et la consommation d'un chauffage électrique est adapté à des plus petits logements. Il est également nécessaire de connaître le coût d’investissement de départ des autres types de chaudière pour mieux élargir le choix. De nombreux modes de chauffage plus économiques se présentent. Le classement par ordre croissant des chauffages ayant le minimum d’investissement initial (du moins coûteux au plus coûteux) se présente comme suit : le chauffage électrique, le chauffage au gaz, le chauffage à énergie solaire, le chauffage au bois, la pompe à chaleur.


La mise en place du chauffage solaire est celle qui commence à connaître un investissement important. Elle dépend surtout de la taille de l’installation, du niveau de gamme du produit et des équipements. Ce type de chauffage demeure rentable pour les habitations situées dans les régions ensoleillées.


La fourchette de prix dans l’installation d’un chauffage au bois se montre très large. Il s’agit de l’énergie renouvelable la moins chère du marché de sorte qu’elle soit très économique. De plus, elle permet la division en deux de la facture énergétique. Pour ce type de chauffage, on a le choix entre trois formes de bois, à savoir, les bûches, les granulés et les plaquettes. Elles permettent de se chauffer via une chaudière ou un poêle.


La pompe à chaleur ou PAC est plus chère à l'achat par rapport aux chaudières classiques. Son installation exige l’intervention des professionnels. Pourtant, elle se montre très économique grâce à un coefficient de performance permettant la division par trois des dépenses de chauffage.


Les étapes d’installation

Après l’information sur les modes de chauffages existants, ainsi que leurs performances, il est vital de définir les besoins avant la procédure au choix. Il s’agit du niveau de confort thermique souhaité, des performances attendues et du prix adapté à son budget. On repose le choix par ces facteurs et par la caractéristique de l’habitation. Avant l’installation, le dimensionnement est impératif. Il détient un grand rôle dans l’économie d’énergie. Une fois la mise en place effectuée, la vérification des réglages et le test des fonctions sont essentiels.


Les différents aides dans les travaux de chauffage

Des aides et des subventions sont proposées pour le soutien dans les travaux d’isolation et de chauffage, y compris l’installation. Les plus classiques sont l'éco-prêt à taux zéro et la TVA à taux réduit.
L'éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ est destiné au financement des travaux de rénovation énergétique des habitations tel que l’isolation thermique et la mise en place ou le remplacement de système de chauffage. Pour ceci, le logement doit avoir été construit depuis plus de 2 ans et être la résidence principale de l’intéressé.


La TVA à taux réduit offre une réduction à un taux de 5,5% pour la mise en place ou l’entretien de matériaux et des équipements d’économie d’énergie. Afin d'en bénéficier, il faut que logement soit achevé depuis plus de 2 ans et affecté à l’usage d’habitation. Seuls les travaux et équipements facturés par une entreprise sont concernés.


Que valent les radiateurs électriques ?

Afin de trouver le bon chauffage et estimer la consommation d'un chauffage électrique, la connaissance de tous les produits disponibles sur le marché est essentielle. Cela assure le bon choix. Découvrez dans cette partie les différents types de radiateurs électriques, leur fonctionnement ainsi que leurs avantages.


Le convecteur électrique

Il s’agit du modèle de radiateur électrique le plus utilisé. Comme son nom l’indique, le fonctionnement du convecteur électrique repose sur la convection. Ainsi, l’appareil aspire l’air froid, le réchauffe au contact de la résistance électrique et le retransmet grâce à la partie haute du convecteur. Il permet le chauffage rapide de la pièce mais figure quelques inconvénients tels que la consommation d’énergie et l’assèchement de l’air.


Radiateur à inertie

Il représente le dernier modèle des appareils de chauffage électrique. Possédant des nombreuses performances, le radiateur à inertie réunit qualité et confort. Il fonctionne sur la base du stockage de la chaleur par ses matériaux à forte inertie. L’appareil chauffe donc la pièce par rayonnement qui assure la répartition de la chaleur dans la pièce. Il dispose d'une régulation optimale permettant d’éviter les variations de la température.


Le radiant ou panneau rayonnant

Ce type d’appareil transmet véhicule la chaleur via un rayonnement infrarouge. Le radiant est classé le chauffage électrique le plus confortable pour l’homme. Il assure une plus grande homogénéité de la chaleur dans la pièce où il est mis en place. L’appareil diffuse la chaleur quasiment sur le même fonctionnement que les convecteurs électriques, sauf qu’il émet la chaleur par rayonnement.


Radiateur à accumulation

Il s’agit de l’ancienne génération du radiateur à inertie, son fonctionnement repose sur les mêmes bases. Le radiateur à accumulation stocke la chaleur transmise par la résistance électrique durant les heures creuses et la restitue durant la journée. Il procure un confort thermique optimal et permet la répartition de la chaleur à travers tout l’intérieur de l’habitation. Son inconvénient est le fait qu’il soit difficile à installer car il pèse 120 kg en moyenne.


Conclusion

L’économie, la consommation d'un chauffage électrique d’un chauffage ne dépend non seulement de la performance de l’appareil mais également de son mode d’installation de la caractéristique de l’habitation. Certains facteurs sont donc à prendre en compte pour choisir celui en adéquation avec ces besoins, tels que, l’isolation et la situation du logement, l’utilisation optimale d’heure creuse, la connaissance du fonctionnement du chauffage, l’usage et l’installation complète de tous les équipements nécessaires. Plus ces critères sont bien considérés, plus le chauffage économise de l'énergie. Le changement de fournisseur d’électricité est fortement déconseillé.


Tags: Puissance électrique, Économie d'énergie